ARTICLES

HeadBang Contest – Toulouse

HeadBang Contest – Toulouse

ActuMetalToulouse

5 février 2014

Pas de commentaire

Une petite présentation:

Hi everybody ! Aujourd’hui on se retrouve pour un résumé de la troisième édition du HeadBang Contest !
Le Headbang contest est en fait un simple tremplin permettant à des groupes amateurs de jouer sur la scène du Motocultor Festival, en Bretagne, où Actu Metal Toulouse s’est rendu lors de l’édition 2013 pour y réaliser un Festiv’ Report. Initié il y a deux ans, il a permit à des groupes de Lyon et de Paris (celui de Rennes étant directement organisé par l’asso du Motocultor) de se produire devant un public plus conséquent et ainsi de se faire une petite renommée.
C’est donc la première fois que le Headbang Contest s’arrête à Toulouse, et sur deux jours car nombreux sont les groupes participants à ce tremplin musical.
Pour ce premier soir, quatre membres d’AMT étaient présents pour vous faire partager cet event !
Mais ce n’est pas tout, un de nous a eu la chance de faire partie du jury afin de sélectionner huit groupes sur onze présents au total des deux soirées et qui participeront au deuxième tour prévu le 24 Mai au Metronum !

 

Premier soir (17/01/14)

par Samuel Tousart et Nico Titi

Le premier groupe la soirée se dénomme Undead Rising ! Décrivons les un peu.

_DSC0081

Leur look semble très soigné, pari risqué pour cette soirée metal que de se la jouer « propre sur soi » d’autant plus que la tenue est un des critères de sélection. Mais ne jugeons pas sur l’apparence et concentrons nous sur leurs compositions !
C’est parti ! Un sample résonne et leur première chanson est lancée ! Cependant dès les premières notes, on sent que le groupe a besoin de se mettre en confiance, à l’image de son frontman, quelques fois hésitant et peu remuant. On excusera quand même la jeune formation car ouvrir une soirée n’est jamais chose facile ! Concernant leur son à proprement parler et bien c’est du metalcore assez « pop », peut être trop d’ailleurs, et c’est dommage car la voix du chanteur n’est vraiment pas mauvaise en scream mais pas assez vigoureuse et juste lorsqu’il s’agit de chant clair. On aurait préféré plus de folie, une plus grande présence de la batterie, de la basse et moins de ce chant clair qui adoucit trop la mélodie ! Malgré tout, selon notre avis, un groupe qui pourrait séduire d’avantage si leur créations deviennent plus musclées !

 

Passons à présent au deuxième groupe de la soirée ! Il s’agit de Jamestown, une formation de Punk-Thrash-Heavy-Booty Shake, et on ne sait plus quoi d’autre…Mais ce qui est sur c’est que le combo Toulousain est monté sur des ressorts ! Quelle débauche d’énergie ! La séquence émotion est terminée, place à la furie !
Emmené par un chanteur charismatique et, pour avoir parlé avec lui après son concert, très sympa, Jamestown réveille un public un poil timide mais qui a commencé à se masser devant la scène.
Pour le look, il est déjanté car il y a un homme en tutu, un autre torse nu, bref, ambiance rock’nroll !
Et le concert débute par une composition qui a pour mérite de mettre en évidence la fabuleuse voix du frontman ! Puissance et justesse sont au rendez-vous !_DSC0359 Derrière ça assure aussi pas mal, et surtout, ça bouge dans tous les sens ! Leur joie de jouer est communicative et du coup, le public s’agite un peu plus !
Des influences heavy se font ressentir lors d’une composition en hommage à Ronnie James Dio et la foule est invitée à chanter « Ronnie is Dead ! ».
Quand vient la fin de ce set de qualité, Jamestown est sans aucun doute bien placé pour être qualifié !

Camille, chanteur de Jamestown : « On est très content de la soirée et du retour du public, les gens sont très cool. Les autres groupes présents ce soir sont géniaux. On est content d’avoir pu se mettre en avant pour la première fois, car le HeadBang Contest est notre premier « gros événement ».

 

Sans plus attendre car les transitions entre les groupes fut excellente, nous enchaînons avec les petits gars de Reborn to Die Again.

Petits gars ?! Oui parce qu’ils sont jeunes ces types là, « 16 ans minimum » m’a dit un fan du groupe ! Mais n’allez pas croire que ce sont des incapables, loin de là ! Après une intro un peu longue et maladroite surtout de la part du batteur qui n’était pas très en rythme, une voix grave résonne !

_DSC0472

On aura droit à un concert de death metal ayant un coté progressif.
Malheureusement, nous nous rendons vite compte que les jeunots manquent de pratique et d’assurance, ce qui est tout à fait normal compte tenu de leur age . Les beaux solos de guitare ne remplaceront pas ce petit brin de folie que nous n’avons jamais entendu dans leur musique. En revanche le chanteur possède une voix gutturale de bonne qualité, rappelant par moment Alexis Laiho, le leader de Children of Bodom !
Malgré tout, RTDA a pu compter sur son fanclub , très motivé, mais pas vraiment taillé pour les quelques pogos qui se sont formés ! En bref chez AMT, on est plutôt confiant pour eux et nous pensons que quelques années sont encore nécessaires afin de le groupe mûrisse et se retrouve un jour au devant de la scène Toulousaine!

 

C’est au tour de Theopsya de monter sur scène pour nous faire partager leur metal symphonique qui est, ma foi, plutôt bien ficelé ! Après un problème technique qui a gâché l’introduction du set, ils ont su se rattraper avec un bon show, bien maîtrisé. Leur musique est propre, mature et soignée. Mais ce sont aussi les principaux défauts du set. Il manque cette touche d’originalité et de magie qui donne de la puissance à ce style musical particulier.
_DSC0593Il y aura aussi quelques erreurs instrumentale, mais dans l’ensemble, on saura les pardonner. La chanteuse met en avant sa voix, mais reste beaucoup en retrait sur scène. Ce qui est bien dommage, car au côté du très bon chant hurlé du guitariste, cela pourrait former un duo plus dynamique.
On retiendra aussi une certaine linéarité dans leurs compositions, bien que techniques et bien construites. Malgré quelque date sur scène, ils leur manque encore une maîtrise musicale plus confirmé, qui fera peut-être de Theopsya une référence du genre. A surveiller de près donc !

 

_DSC0915

Changement d’ambiance radicale avec l’entrée en scène de Burning Waves ! Leur moyenne d’âge est plus élevée que les autres groupes, et l’expérience sur scène se fait ressentir. Ils sont vraiment à l’aise avec leur set et en font profiter un public qui se réveille brutalement ! Notamment grâce à un chanteur charismatique qui donne de l’entrain à l’ensemble de la salle. Leur metal alternatif est puissant, bien maîtrisé par l’ensemble du groupe. Pour nous, ce fut l’un des meilleurs groupes du HeadBang Contest de Toulouse. Si vous avez l’occasion de les croiser, n’hésitez pas une seconde !
Loïc, chanteur de Burning Waves : « On s’est vraiment éclaté, j’ai plus de dos, plus de cou mais j’men bas les couilles. On attendait vraiment cette date, pour nous c’était le moyen d’extérioriser toutes les galères qu’on enchaine aux répets’. On se dit que ca va aller, que ca va pas aller et au final on arrive là, et on donne tout. Pour moi, mon coup de cœur c’est les petits (Reborn To Die Again), ils sont extraordinaire. J’attends vraiment de voir ce qu’ils donnent quand ils auront plus d’expérience. »

 

_DSC0923

Après une rapide transition et installation du matériel, c’est le combo de 3 guitaristes et d’un excellent bassiste Lagats qui passe devant le jugement d’une foule bien remontée. Le précédent show a placé le niveau assez haut et le public n’est pas encore redescendu. Mais Lagats ne se laisse vraiment pas faire ! Ils ne baissent pas en régime et répondent présent à l’appel du public. Leur set est très entraînant et toute la foule suit le rythme dans une ambiance au top. Ils déploient un metal assez « rock » qui oblige votre corps à participer au mouvement général. Un excellent show qui clôture le premier tour du HeadBang Contest avec brio !

 

Retrouvez toutes les photos du premier soir ICI , par Gabrielle Aybram.

 

Deuxième soir (18/01/14)

par Jimmy Mottet et Romain Reaper

_MG_9575Sad and Insane a profité de cette occasion pour se tester sur scène pour la première fois, malgré un changement de line up tout frais. Le public a encouragé leur prestation, chose bienvenue. Le travail et le temps permettront nous l’espérons au groupe de confirmer leurs choix récents, de s’améliorer et de revenir plus fort sur les planches.

 

 

 

_MG_9586

Le groupe Dirty Boyz a apporté du peps à la soirée avec un set entièrement composé de reprises qu’ils dédieront aux légendes du rock qui les ont inspirés, Trust et Motorhead notamment. La volonté de nous divertir s’est bien ressentie chez les 4 copains qui se sont montrés à l’aise sur la scène, fort de plusieurs années d’expérience. Les compagnons ont donc conquis le public malgré le set de 30min. On soulignera l’énergie du batteur qui est aussi le chanteur sur la plupart des morceaux. Bravo les mecs, vous exprimez parfaitement la coolitude !

 

 

Avec Naïve nous sommes passés à un cran au dessus concernant la composition musicale. L’étonnement est venu du fait qu’un groupe de « prog » me plaise autant.

_MG_9646

Après entrevu avec le bassiste et à sa demande personnelle nous précisons que Naïve n’est pas un groupe de progressif mais un groupe de Tri Hop Metal.

Ceci pourrait expliquer cela. La qualité des compos, le jeu de scène et la technicité des zikos sont tout à fait remarquable chez Naïve, que je découvrais à l’occasion du contest, vous l’avez compris. Le trio toulousain pratique un metal atmosphérique de très bonne facture alternant passages metal et musique aérienne très planante. Il règne une ambiance des plus feutrée et le public semble véritablement sous le charme. 40 minutes à leur disposition soient 3 titres qui font vraiment mouche et on ne peut être qu’envoûté par tant de charme. Un des grands gagnants de ce soir et un groupe qui ne cesse de remercier une audience conquise. On a pu mesurer à l’ambiance et aux applaudissement qu’ils sont dignes de partir pour le Motocultor et on leur souhaite bonne chance pour le verdict du Jury qui va tomber sous peu !

 

_MG_9627

Evilness prends le relais. Le power trio qui officie toujours sans chanteur (il arrive bientôt…) sera l’un des groupes qui fera le plus de dégâts lors de ce tremplin. En effet, comment ne pas résister à bouger sa tête de toute ses forces avec des titres comme Despise Decline ou même Lie, Cried, Died ? Les circles pits et autres slams apparaissent enfin et le public sens la pression monter d’un cran. Une dernière reprise de Hatesphere achève un set des plus violents et le groupe a marqué de sérieux points pour la suite des événements.

 

 

 

_MG_9679

Après cette déferlante brutale, et l’annulation du groupe Lab Zero c’est finalement Innerly qui clôture ce 2e jour du tremplin pour le Motocultor. Et malheureusement pour eux, leur metal symphonique apparaît un peu fade pour le coup malgré un très bon niveau de musiciens et une chanteuse qui sait arpenter la scène comme il se doit. Ses growls qui apparaissent de temps en temps ne sont pas pour nous déplaire.. Le groupe serait passé en 1er, il en serait autrement. De plus, le son n’est pas top ce qui nous empêche d’apprécier toutes les nuances qu’offre le groupe. A revoir dans de meilleures conditions. Un bon concert au final avec des groupes divers et variés comme la scène metal sait bien nous pondre.

 

Le mot de la fin

Le premier tour du HeabBang Contest de Toulouse est donc terminé ! Ces deux dates se sont très bien passé, avec près de 600 personnes sur les deux soirs, une ambiance toujours au top etdes groupes qui se donnaient à fond. C’était un réel plaisir de participer à cet événement et nous nous retrouverons pour la finale le 24 Mai au Metronum, où les groupes auront l’occasion de corriger les erreurs commises durant le premier tour !
Cela propulsera le vainqueur de cet événement à Paris le samedi 28 Juin au TRIEL OPEN AIR Festival,  où il disputera la finale nationale, pour peut-être décrocher le gros lot !

En attendant, voici la liste des groupes qui ont réussis à passer le premier tour :
– BURNING WAVES
– DIRTYBÖYZ
– EVILNESS
– INNERLY
– JAMESTOWN
– LAGATS
– NAÏVE
– THEOPSYA

Toutes nos félicitations à eux !

Merci Baptistin Pradeau pour nous avoir dépanné ses photos de la deuxième soirée.
Un grand merci à Cyril Jack pour l’organisation et l’information.

Et n’oubliez pas, Stay Metal !!

One Comment

  1. Pingback: Festival Lapin Noir – 13 et 14 Mars 2014 @ la Dynamo Actu-Metal Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu