ARTICLES

Festival Lapin Noir – 13 et 14 Mars 2014 @ la Dynamo

Festival Lapin Noir – 13 et 14 Mars 2014 @ la Dynamo

ActuMetalToulouse

16 mars 2014

Pas de commentaire

A l’occasion du Festival de l’asso le Lapin Noir à la Dynamo, l’équipe d’Actu-Metal a décidée de couvrir l’événement. Car oui, c’est important de soutenir la scène locale ! D’autant plus que les groupes proposés valaient le détour. Voilà donc le report des deux soirée…

 

Premier soir

Ethersens Dynamo Lapin Noir (8)

Ethersens

C’est une ambiance bien calme qui plane lors de l’ouverture du festival par les toulousains d’Ethersens. Il faut dire que la soirée démarre plus d’une heure après l’heure annoncée et le public, amassé autour du bar, ne remarque pas de suite le groupe monté sur scène. Mais le groupe démarre son set et la salle se masse devant la scène. Leur son alterne violence maîtrisée et douceur, notamment grâce au chant de Laurent Mora qui semble visiblement heureux d’être là. Le reste du groupe se donne également à fond mais on regrettera un peu -la pédale défectueuse ? du guitariste qui le force à rester constamment non loin d’elle pour la régler. Les sons s’enchaînent avec une certaine linéarité qui peut provoquer un effet de « déjà entendu » mais les passages techniques finissent par charmer le public. Rappelons que les toulousains étaient là pour promouvoir la sortie de leur dernier album, Your Wandering Ghost, disponible ici. Un set fini en beauté, qui laisse nous laisse en attente du prochain groupe de la soirée !

Almeeva

Almeeva Dynamo Lapin Noir (2)

 

Changement total de décors avec Almeeva où les instruments sont remplacés par les Macs (Une guitare, ok.). C’est un show qui ne peut pas plaire à tous le monde, car le son du groupe est vraiment particulier et ne touche en rien au metal mais s’oriente plutôt vers l’électro. La salle est donc moins nombreuse que pour le premier groupe. C’est en effet dans une ambiance très posée que Gregory Hoepffner nous livre sa came très aériennes accompagnée d’une guitare/voix bourrée d’effets. Mais le crew donne tout, on les sent vraiment à fond dans leurs musique et l’univers qu’ils dégagent est très agréable. Pour les amateurs tant d’électro (je pense à la Chillstep) que de prog, ce groupe est à voir.

Naïve

Le groupe phare de la soirée était bien entendu Naïve, une formation que nous avons déjà eu l’occasion d’applaudir lors du HeadBang Contest le 17 janvier dernier. Ils envoient un trip hop metal qui dérive entre violence absolue et ambiance planante, c’est que du bonheur ! Encore une fois, leurs compositions sont vraiment bien faites et on ne se lasse pas une seconde durant tout le set. L’audience est conquise et le groupe leur rend bien: ils communiquent bien avec le public et sont super à l’aise. Nous avions déjà remarqué l’entrain du bassiste Rico sur scène, et ce soir, il a encore fait mouche. Il conclut le concert avec un scream tout droit sortit des Enfers, jetant violemment son médiator au sol. Le groupe s’éclipse ensuite, après avoir salué et remercié le public qui ne cesse d’applaudir.

Naive Dynamo Lapin noir (8)

Cette soirée se termine donc sur une bonne note, même si Almeeva et Ethersens aurait du être inversé pour garder une certaine progression dans la puissance et ne pas créer une « pause » électro entre deux groupes aux racines metal. Le plateau proposé par le Lapin Noir regroupais 3 groupes totalement différents bien que rattachés à une certaine tendance prog: Ethersen proposant un metal prog où chant le chant clair domine largement, Almeeva changeant totalement de domaine avec un électro prog extrêmement aérien et Naïve fini la soirée avec un trip hop metal bien lourd comme on aime. Vivement demain !

 

Second soir

SEYLEN Dynamo Lapin noir (6)

 

Seylen

Ce soir, le plateau s’annonce beaucoup plus violent que la veille… C’est en cour de show que nous arrivons pour les toulousains de Seylen. On les sent dès le début un peu timides, mais le son est là. De très bon breakdown et un son propre et maîtrisé caractérisent la musique de Seylen. Leur univers est basé sur une violence  post-apocalyptique brut, mixé avec des passages aériens.  Ils sont capables d’envoyer du très lourd. Le public reste très timide malgré l’énergie dégagée par le groupe mais lorsqu’une jeune fille monte sur scène pour donner la réplique à Jok, on découvre un autre pendant de leur musique. En effet, la voix claire de Haryane contraste bien avec celle de Jok, malheureusement pas assez audible à mon goût.. Bref, un groupe toulousains à suivre assurément et à revoir avec, on l’espère un peu plus de présence et une meilleure diversité dans leur set.

Lodz

Les gars de Lodz font une entrée discrète, avec plus de la moitié du public prenant sa pose clope. Le set se déroule sans embûches et réveille un public assez calme en ce début de soirée. Ce qui marque la performance des lyonnais est l’atmosphère planante qu’ils sont réussi à créer à la Dynamo ! Personnellement, le chant hurlé devrait être plus présent dans les morceaux, surtout qu’Eric à vraiment la voix pour. Mais le public semble aimer le mélange des genres qu’on nous propose. Ils terminent leur set devant un public plus fournis qu’au début pour laisser place à HORD…

Hord

On monte de d’un cran niveau brutalité avec Hord: leur son est beaucoup plus lourd que les groupes précédents. Avec une excellente communication, une bonne humeur apparente et un sons fracassant, on voit enfin des têtes se balancer. La musique est technique et maîtrisée, elle oscille entre passages relativement « calmes » à voix claire aux passages plus brutaux, orchestrés d’une voix puissante. Adrien le chanteur s’excusera de n’être pas au meilleur de sa forme car on sent que le début du set est pour lui difficile… Il se donne quand même à fond avec tout le groupe le soutenant. Un groupe à revoir donc, dans de meilleures conditions, pour un show qui promet d’être méchant.

Hord Dynamo Lapin Noir (1)

Nephalokia

Nephalokia Dynamo Lapin Noir (1)

La puissance atteins son climax ce soir avec Nephalokia. Du début à la fin, les riffs sont lourds et les basses crachent. Ils se donnent vraiment à fond, ça saute, hurle et rien de plus plaisant à voir. Le groupe semble être venu avec son fan club qui participe au folklore général, on retrouve l’ambiance que j’ai l’habitude de voir dans la Dynamo ! On aura droit a une tentative de Wall of Death et même quelques pogos en fin de set. On retiendra l’excellent chanteur du groupe Dimitree venu en remplacement ce soir, et l’intervention surprise et démente d’Arnaud Gransagne, qui a accompagné Stephen le temps d’une chanson. L’ambiance est au top et Arnaud se jette même dans le public, micro en main. Il est minuit 50, et la soirée se termine sur un énorme show de Nephalokia, la plus grosse claque de ce festival. Un grand merci au Lapin Noir pour l’orga et la diversité de la programmation. On reviendra pour le prochain, c’est sur ! Stay metal !!

par Sarah Boscus et Nico Titi

Retrouver toutes les photos de l’événement, par Leewen Lyan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu