ARTICLES

Interview de METAL NEMESIS

Interview de METAL NEMESIS

ActuMetalToulouse

5 juin 2013

Pas de commentaire

L’interview exclusive de l’équipe de l’émission radio Metal Némésis, par Romain et Jimmy.

Rencontre avec Alex, Pierre et Thierry, morceaux choisis

(vous pouvez écouter l’intégralité de l’interview dans le lecteur situé en bas de page.)

 

« AMT (Romain): Salut les metalleux, nous effectuons aujourd’hui notre première interview et pour cela nous sommes dans les studios de Metal Némésis (Radio Mon Pais 90.fm) l’émission radio toulousaine, avec Alex, Pierre et Thierry. Je laisse donc la parole à Métal Némésis, présentez vous !

MN (Alex): Metal Némésis est une émission de radio « à l’ancienne », c’est à dire qui est diffusée sur les ondes en analogique et c’est tous les mardis de 21h à Minuit sur le 90.1 de la région toulousaine, sur Radio Mon Pais.
(Pierre): Mais vous pouvez également nous écouter sur le net via note site internet ou via des applications radio comme TuneIn.
(Alex): Il faut savoir qu’on existe depuis 1999, sous le nom d’Heavy Génération. Ce nom à changé en 2002 pour devenir Metal Némésis… L’équipe à pas mal changé mais depuis 2008, elle est composée de Pierre, Thierry et moi.

 

AMT (Jimmy): Et par rapport au nom justement, d’où viens le « Némésis » ?

MN (Pierre): C’est la déesse grecque de la vengeance !
(Alex): Pour la petite histoire, on a trouvé ce nom avec le troll (ancien membre de l’équipe) car on avait une sorte de cahier des charges: Je voulais absolument le mot « metal » dans le nom de l’émission et lui voulait quelque chose pour lui donner un côté épique. On était beaucoup plus axé Heavy metal à l’époque. Donc voila, lui à trouvé « Némésis » et moi j’ai validé…

 

AMT (Romain): Parlez moi un peu plus de l’émission, quel est son concept ?

MN (Alex): Alors attention, c’est une émission musicale, car oui, le metal, c’est de la musique ! Ça fait partie de nos mission, c’est d’essayer de faire comprendre aux gens que ce n’est pas que du bruit, même si des fois ça l’est,  même pour nous… L’intérêt de cette émission c’est que l’on couvre sur un créneau de 3h vraiment tout les styles de metal: on commence avec du hard rock puis on évolue sur du progressif, du heavy, du trash, du death, du black et ainsi de suite. On passe même des groupes japonnais ! (rires)
(Thierry): L’autre mission importante c’est la promotion des groupes locaux.
(Alex): Exactement, promouvoir la culture locale, être un tremplin pour les groupes et les aider à les faire connaitre. On réalise des interviews, les groupes viennent dans les studios soit pour parler de leur album, soit pour leurs concerts en préparation. On interviewe également des associations de tout type, comme vous il y a un mois de ça !

 

AMT (Romain): Vous avez des anecdotes ou un bon souvenir d’une interview que vous avez réalisée ?

MN (Thierry): L’interview du groupe français Kalisia, qu’on a reçu dans les studios en 2009 !
(Alex) Ah oui, c’était vraiment original, car ils avaient exceptionnellement assuré la playlist de l’émission, en jouant très bien le jeu. Il y avait une progression, des styles différents, c’était vraiment bien ! L’émission est d’ailleurs disponible en podcast sur le site de l’émission

 

AMT (Romain): Et vous trois, vous vous êtes rencontrés comment du coup ?

MN (Alex): Hum…(rires) Sur Meetic, pour draguer, on cherchait des gros poilus qui aiment la musique bruyante et voilà, on s’est trouvé.
(Thierry): Sur Meetic, voila. Alex était en string léopard et j’avoue, j’ai craqué. Il écoutait du Def Leppard à fond…
(Alex): Voila et du glam…(rires) Non il faut savoir que ce sont des amis, et donc Thierry est rentré en 2007. Je le connaissait car on avait fait ensemble un voyage au Pérou et pour Pierre c’est plus compliqué car…
(Pierre): En fait on s’est connu en 2000, en avril précisément, au concert de Lex Talionis. Mais en fait c’est le troll qui nous a présenté, il bossait à côté de là où je bossais aussi et on a sympathisé. Après ça je suis monté à Paris et on a jamais perdu contact.
(Alex): Et quand il est revenu sur Toulouse, il a naturellement intégré l’émission, car il y avait des postes vacants.

 

AMT (Jimmy): Tout style confondu, vous pouvez me citer deux groupes chacun ?

MN (Alex): Iron Maiden, et pour faire original, on va dire Dismember.
(Thierry): Moi ça serait Judas Priest et Moonsorrow.
(Pierre): Je dirais… Metallica et Helloween.
(Alex): En fait, on a toujours été d’une certaine largeur d’esprit dans le metal…
(Pierre): D’où la grande diversité de nos programmations !
(Alex): D’ailleurs si ça vous intéresse, je vais vous dire comment on fait pour programmer une émission… En fait, ça marche par doublette/triplette, donc suivant la longueur des morceaux, on en passe toujours deux ou trois ensemble… On essaye de passer un maximum de choses, donc des groupes qu’on aime nous, mais également des groupes que nous envoient les labels
(Pierre): On choisit quand même les morceaux en priorité par rapport à l’actu (sortie d’album, tournée..) et après, par rapport à nos goûts personnels.
(Alex): Donc chacun à notre tour, on programme des triplettes et on essaye de toute les intégrer à l’émission.
(Thierry): On fait également des émissions spéciales, comme les 40 ans du métal à l’occasion de la sortie de l’album de Black Sabbath en 2010. Où la programmation était chronologique, on avait choisit les morceaux par tranches de 5 ans, donc de 1968 jusqu’à 2009.

 

AMT (Jimmy): Et votre meilleur concert ?

MN: Oula !
(Pierre): Le premier est souvent le meilleur, moi c’était celui de Metallica à l’Hypodrome de Vincennes en 1993 avec Suicidal Tendencies et The Cult. C’était vraiment marquant !
(Thierry): Mon premier, c’était Paradise Lost au Theatre du Moulin à Marseille en 1997 sur la tournée « One Second ».
(Alex): Moi c’était Iron Maiden au Zenith de Montpellier sur la tournée de The X Factor en 1996 avec Blaze et Dirty Deeds…
(Pierre): Ça fait déjà plus d’une dizaine d’année qu’on fait régulièrement des concerts. Un qui m’a vraiment marqué c’est celui de Machine Head au Wacken 2009 !

 

AMT (Jimmy):On peut finir par la scène toulousaine, un groupe à ne pas manquer ?
MN(Alex): Eryn Non Dae, c’est LE groupe qui pour moi à un gros gros potentiel. C’est vraiment des gens supers agréables, super pros. Et en plus au niveau musical et prestation scénique, c’est juste incroyable.
(Thierry): Je rajouterai dans un style plus direct, plus brutal, Nolentia. Ils sont vraiment crédibles à côtés de gros de la scène comme Mumakil et même Napalm Death…
(Alex): J’attends aussi avec impatience le retour de Fleshdoll aussi ! (Avant la fin de l’année…)
La scène toulousaine est assez riche finalement avec DWAIL, Naïve, … Le problème c’est qu’il est difficile de percer en France.
(Pierre): Je trouve que la scène toulousaine est vachement dynamique par rapport au nombre de concerts organisés. Les assos sont vraiment motivées: elles n’ont pas forcément beaucoup de moyens mais font venir des plateaux intéressants… Il faudrait vraiment que Toulouse soit le Passage obligé des groupes avant l’Espagne.

 

 

Merci Beaucoup à Alex, Pierre et Thierry pour cette interview très sympathique.  

GARDEZ LA FOI METALLIQUE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu