ARTICLES

THE SLAUGHTERS

THE SLAUGHTERS

ActuMetalToulouse

4 juin 2013

Pas de commentaire



Présentez vous


Dan (guitare) et Philippe (basse) sont les membres originaux du groupe. Ils ont crée «The Slaughters» en 2009, juste après avoir quitté leur ancienne formation Heavy Metal «Warmind». Damien est arrivé vers la fin de l’année 2009, il faisait parti de la formation de départ donc, il a enregistré l’album «Brothers in Blood». Il a été remplacé fin 2011 par Julien, qui officiait dans un groupe de reprises rock «Olifant». Je connaissais personnellement Julien pour avoir joué avec lui dans deux groupes de reprises de Heavy Metal il y a quelques années. J’étais bassiste chanteur quand j’ai rejoint les Slaughters en tant que chanteur uniquement.
Notre ancien batteur, Sebastian, est allemand. Il a du aussi nous quitter pour raison professionnelle. Il habite aujourd’hui en Allemagne. Il a été remplacé par Romain, jeune batteur plein de fougue et d’énergie!


Vos influences et votre originalité…


On est avant tous des fans de heavy-metal en général mais chacun a ses propres goûts. On se retrouve sur quelques groupes comme Iron Maiden, Manowar, Metallica mais après cela varie selon chacun.
Je pense que les principaux atouts du groupe sont nos compositions ainsi que l’état d’esprit qui règne au sein du groupe. En gros, on a de bons morceaux essentiellement grâce à Dan, notre guitariste, compositeur principal, et nous les adaptons de telle manière à ce qu’ils correspondent entièrement à l’esprit «Slaughters». On aime ce que l’on fait et tout se met en place naturellement, comme par exemple mes textes que j’essaye d’écrire en fonction de l’ambiance de la première mouture du morceau. On n’est jamais à court d’inspiration, tout en essayant de rester critique sur le produit «final» ou en cours. Je pense aussi, tout simplement, que l’on a trouvé de bons riffs, de bonnes mélodies qui peuvent s’ancrer facilement à l’écoute sans qu’ils soient trop simplistes ni trop élito-complexo-technico-pénibles (sourires!).


Des objectifs, projets futurs ?


L’écriture et l’ enregistrement du deuxième du deuxième opus est l’objectif premier,
cela prend du temps et beaucoup d’énergie.
Au jour d’ aujourd’hui quasiment la moitié de l’album est écrit, on avance doucement mais on avance. Car l’écriture à cinq est plus compliqué mais plus enrichissante pour le groupe aussi.
Les morceaux refléteront plus ce que sera les Slaughters sur leur devenir.

Le seul projet qui me vient à l’esprit c’est de continuer à faire vivre ce groupe, à le faire évoluer et progresser car les idées sont là et la foi métallique aussi.


Le mot de la fin


Longue vie au Heavy Metal, car il en a besoin, surtout en France
Rare sont ceux qui mettent en avant ce genre de musique.
Et je vous en remercie tout particulièrement car c’est grâce à des petites initiatives comme là votre que le Heavy perdurera.
Metallment votre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu