Live report

REPORT // Betraying the Martyrs + Mass Hysteria au Bikini (22-11-2019)

REPORT // Betraying the Martyrs + Mass Hysteria au Bikini (22-11-2019)

ActuMetalToulouse

6 décembre 2019

Pas de commentaire

Venu sans connaître le guest du concert, j’ai été réellement emballé !

Betraying The Martyrs

Ne connaissant pas le groupe en arrivant, un doute subsistait dans ma tête… Ce n’est qu’après les premières vocales que ce doute s’est levé. J’ai su que ce serait un set de folie, plein de puissance et d’énergie !

Existant depuis 2008 et ayant récemment sorti leur nouvel album « Rapture », les six Parisiens offrent un véritable show sur scène. Ça court partout, ça jump, ça slame même en chantant, bref une patate de folie sur scène.

Au départ et en ne les connaissant pas,je me suis posé la question de « Six sur scène, cela n’est pas un peu beaucoup ? Joueront-ils tous un rôle ? » …  Cette question est vite sortie de mon esprit au moment où Victor au clavier s’est lui aussi mis à chanter. Au départ, seul Aaron, le lead au chant démontre toute sa puissance, et sa voix grave et soutenue. Le chant de Victor vient contrebalancer l’ensemble avec une voix claire apportant un peu de légèreté. Cela apporte de réels breaks dans les morceaux. 

De plus, chacun a su trouver sa place sur scène et une bonne ambiance semble régner entre les membres (Aaron est présenté comme le « rosbif » du groupe). Le claviériste déborde aussi d’énergie et fait voltiger son clavier, court, slam, ect. Il n’est pas là pour rien ! 

Côté musique, on ressent bien toutes les influences du groupe, apportées par les différents membres. Avec Aaron, Boris (batterie) et Steeves (lead guitare) on c’est le côté, deathcore et metalcore qui est mis en avant et avec Victor, Valentin (basse) et Baptiste (guitare rythmique) c’est une influence beaucoup plus progressive et symphonique qui se détache. 

Bref pour moi, j’ai vraiment été emballé et ils peuvent largement faire une tête d’affiche sans Mass Hysteria !

Mass Hysteria

Les papis sont de retour, pour vous jouer un mauvais tour … (ou pas, pour ceux qui auront reconnu la réplique). C’est dans une ambiance déjantée et un public euphorique que le set commence

Avec des morceaux récents, certains commençant à dater, d’autres datant de mathusalem, bref c’est avec un sublime set dont Furia, Contradiction, l’Enfer des dieux que nos vieux loups-loups ont joués ce soir.

Depuis 1993, les « anciens » n’ont rien perdu de leur énergie ! Mouss le premier d’ailleurs, avec autant de motivation sur scène que dans les années 90, 2000. Il n’a pas changé et c’est toujours avec des textes bien engagés, des blagues sur les événements actuels et des speechs sur notre société actuelle que le set est entrecoupé.

Après un bon moment de chauffe, un petit aparté fut par exemple réalisé, avec l’appel sur scène de « la génération future », de « la relève ». Tous les enfants de la salle alors été invités à monter sur scène pour un morceau, pour que l’énergie et la motivation et le metal perdurent. Cela s’est d’ailleurs prolongé par l’invitation de toutes les filles en plus des enfants, bref un bordel monumental sur scène, mais qu’est-ce que c’était démentiel !

C’est aussi de gros remerciements qui ont été lancés à tout le staff du Bikini, dont ceux datant surtout de l’ancien Bikini, où Mass Hysteria avait déjà joué. Un big up aussi pour Sidilarsen, Psykup, et toute la scène toulousaine, comme l’a évoqué Mouss, où la scène Métal en France est l’une des plus active ! Cela fait vraiment plaisir à l’entendre !

Même si le set paraissait un poil long, c’est toujours avec plaisir qu’on reste debout, à jumper, à s’asseoir … et surtout à apprécier l’énergie et leur présence sur scène depuis 1993. 

Enfin, cela donne vraiment un plus d’avoir de bonnes paroles en français, car trop de groupes chantent en anglais sans se soucier de montrer la beauté de leur langue maternelle …

Conclusion

Une bonne soirée, avec un public super diversifié, des enfants, leurs parents, des jeunes, des moins jeunes des anciens … bref un métissage de génération qui montre vraiment que le métal traverse les générations sans aucun souci. lol

Report par Adry 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu